• Axelle.S

Prise de conscience et gros déclic !

C’est d’abord l’histoire d’une passion pour la mode avec la création d’un blog lui étant consacré, puis celle d’une réflexion plus approfondie et enfin une véritable remise en question.

1er constat :

J’ai toujours adoré les vêtements, les chaussures, les accessoires, créer des looks, regarder le spectacle des défilés, dépenser souvent inutilement et avec excès pendant d’interminables après-midi de shopping, transporter des valises de 30 kg pour des week-ends prolongés de 4 jours, changer plusieurs fois de tenues entre le matin et le soir d’une même journée de vacances, pleurer de douleur sur des talons inadaptés et pleurer de joie devant le reflet de ces mêmes talons dans le miroir ….

J’ai de nombreuses fois juré ne pas SAVOIR quoi me mettre prétextant ne pas AVOIR de quoi me mettre devant une penderie dégueulant du sol au plafond d’innombrables morceaux de tissus.


J’ai acheté des pantalons trop petits, des jupes trop serrées, des chaussures trop grandes ou trop hautes, des manteaux, certes jolis, mais immettables y compris avec un jean et je ne parle même pas de cette sublime doudoune de créateur payée une fortune qui tenait si peu chaud qu’avec j’aurais pu attraper froid en plein été…Bref, vous l’aurez compris, cette passion pour la mode m’a rendue plus d’une fois aveugle pour ne pas dire stupide (si mon banquier m’entendait… !)

Je ne regrette en rien tous ces courts moments de plaisir procurés par ces coups de foudre furtifs mais je me demande avec attention ce qu’il me reste aujourd’hui de ma relation avec ces kilos de vêtements accumulés depuis si longtemps.

A vrai dire pas grand-chose puisque mon dressing n’est constitué que de pièces diverses et variées difficilement associables pour certaines et de piètre qualité pour d’autres.

Cette armoire en surpoids ne peut même pas se vanter contenir de beaux basiques.

Nul!


2ème constat :

En parallèle de cette première passion qui est la mode, je suis de plus en plus engagée dans la cause animale et très atteinte par le triste état de notre planète. Je m’intéresse chaque jour plus sérieusement à ces deux sujets qui me sont (devenus) chers depuis que j’ai quitté ma vie parisienne pour une vie plus calme et que j’ai décidé d’ouvrir les yeux.

La prise de conscience peut prendre un certain temps, le déclic des années !

Le manque d’information n’aide en rien à se faire une idée précise de l’impact qu’a l’industrie du textile (entre autres) sur notre planète, et pourtant le constat est malheureusement désastreux.

Je me retrouve alors face à un vrai dilemme puisqu’il y a, comme dirait-on, un hic : ma passion et mes valeurs naissantes sont, pour ainsi dire, diamétralement opposées !

Le moment est donc venu de me poser de vraies questions, de faire de vrais choix :

Ou je continue à fermer les yeux en vantant les mérites de marques tendances et glamour participant aux massacres et à la maltraitance des animaux, à l’exploitation des humains et à la destruction de notre environnement ?

Ou je pars à la recherche d’astuces qui vont dans le sens de mes valeurs et de marques qui tendent vers une mode plus responsable voire carrément engagée ?


Je me nourris encore de documentaires, de livres et d’images parfois insoutenables découvrant toujours plus les coulisses de la fabrication des sublimes robes et chaussures endormies dans ma garde-robe…Je navigue sur les sites des associations Peta, L214, Seashepherd (que je vous invite à visiterez cliquant sur le lien), balayant du regard les images atroces qui me soulèvent le cœur.

Je ressens alors une profonde culpabilité en levant le regard sur certaines pièces rangées devant moi.

Triste!


Mon choix se fait alors naturellement.

Je vais devoir retravailler mon blog, repenser ma façon de m’habiller, rechercher des marques plus en phase avec mes engagements mais aussi avec mon style.

Je sais que ça ne va pas être facile mais je suis dorénavant certaine de trouver mon bonheur dans cette nouvelle manière de consommer et notamment de m’habiller.

Je ne promets pas un comportement sans failles ni erreurs mais je garantis une volonté d’aller toujours vers le meilleur, vers «mon meilleur».

Je pense à ma satisfaction chaque fois que je ferai un pas vers un dressing plus green et pour cela voici la liste de mes engagements :

-Je m’engage à trouver et créer des looks glamour, chics ET responsables.

-Je m’engage à cesser les achats compulsifs.

-je m’engage à favoriser la mode végane autant que possible.

-je m’engage à penser aux achats de seconde main.

-je m’engage à recréer une garde-robe plus qualitative et moins quantitative.

-je m’engage à me créer des capsules saisonnières faites de basiques pouvant s’assortir les uns aux autres.

-je m’engage à ne plus jeter aucun textile.

-je m’engage à ne plus acheter dans les grandes enseignes de fast-fashion.

-je m’engage à penser à la location pour des évènements exceptionnels.

-je m’engage à lire et décrypter les étiquettes avant l’achat.

-J'ai peur de ne pas pouvoir couper totalement le lien avec certaines marques que j’affectionne particulièrement mais je m’engage à ne leur acheter qu’occasionnellement des pièces durables et intemporelles.

Et enfin, je m’engage à ne baver sur certaines pépites que devant les pages de magasines sans jamais songer à les acheter, telle une adolescente devant le poster de son idole qu’elle ne verra jamais mais sans en mourir pour autant !

Cela signifie aussi de ne pas se faire naïvement piéger par la puissance des agences de marketing ayant la volonté de nous faire consommer toujours plus.

Bien voilà, le fait d’écrire et de poster est un engagement supplémentaire, une forme d’officialisation d’une nouvelle manière d’agir et de penser.

J’espère pouvoir tenir mes engagements sur la longueur et constater d’ici quelques années que j’ai réussi à maintenir mes choix et mes décisions.

Contribuer, de manière microscopique, au respect environnemental et encourager les marques éco-responsables à se développer est une fierté qui m’enthousiasme sincèrement.

Et si un jour cet article influence, ne serait-ce qu’une personne, ma mission de blogueuse sera alors atteinte.


By Axelle